Comment aller au Vietnam sans se trouver sur la paille ?

Le Vietnam est un des pays d’Asie du Sud-Est qui commence à fasciner un grand nombre de globe-trotteurs. Ce pays possède une multitude de sites captivants où les routards pourront vivre de merveilles vacances. Cela dit, avant de s’envoler vers ce territoire, il est essentiel pour les estivants de s’organiser correctement. En effet, bien se préparer aide les voyageurs à limiter leurs dépenses.

Sélectionner avec précaution les hébergements lors du séjour au Vietnam

Une des choses à ne pas négliger au cours d’un voyage au Vietnam est l’hébergement. Dans cette contrée, il existe plusieurs types d’établissements hôteliers. Toutefois, pour faire quelques épargnes, les estivants sont invités à faire du camping. Cette option offre aux globe-trotteurs de nombreux avantages. D’un côté, le droit d’inscription pour planter ses tentes dans ce territoire est dérisoire. D’un autre côté, les voyageurs peuvent s’installer dans des lieux dignes d’une carte postale. Il est seulement à noter que le camping est déconseillé durant la saison des pluies. De plus, les routards doivent porter des vêtements à manche longue pour éviter les moustiques et les sangsues. Pour les moins aventureux, les hôtels bon marché sont à privilégier. Ces établissements, classés de 2 à 3 étoiles (normes locales), proposent des chambres pour environ 15 à 20 € la nuitée. Ils offrent un bon rapport qualité-prix.

Déterminer la date idéale pour entreprendre le voyage au Viêt Nam

Le choix de la date de départ est un des points à prendre en compte avant de se rendre dans ce pays d’Asie. En général, cette contrée se visite tout au long de l’année. Cela dit, pour éviter de faire trop de dépense, il est préférable d’y aller pendant la basse saison touristique. Cette dernière correspond au mois d’avril, mai, juin et septembre. Pendant cette période, les vacanciers qui se demandent comment se rendre au Vietnam pour pas cher peuvent profiter de divers avantages. En premier lieu, le prix des vols pendant cette partie de l’année est assez abordable. En effet, un vol aller-retour se négocie à environ 500 € (surtout en mai). En second lieu, les routards peuvent marchander les tarifs de diverses prestations (hôtel, restaurant, transport…). Pour information, il est recommandé aux globe-trotteurs de consulter un comparatif des compagnies avant de réserver un vol.

Se renseigner sur les conseils pratiques pour réduire les dépenses

Il existe de nombreux moyens qui permettent aux routards de ne pas dilapider leur budget de voyage. Parmi ces méthodes, il y a le fait de manger dans les restos de rue ou chez les vendeurs ambulants. Cette option donne aux fins gourmets la chance de savourer des mets typiques pour moins de 2 €. À noter que le risque sanitaire est moindre si les vacanciers respectent les précautions d’usage. Mis à part cela, il est conseillé aux globe-trotteurs de payer uniquement avec la monnaie locale. En effet, les tarifs sont excessivement élevés si les routards décident de régler leurs dépenses en euro ou en dollar. Outre ces solutions, il est recommandé aux voyageurs d’éviter de ramener certains souvenirs comme les antiquités et les serpents macérés dans l’alcool. Effectivement, ces produits ne doivent pas quitter le pays sous peine de payer une grosse amende.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To use reCAPTCHA you must get an API key from https://www.google.com/recaptcha/admin/create