3 spécialités culinaires à découvrir lors d’un voyage en Iran

La cuisine est en effet l’un des éléments culturels de l’Iran qui attire particulièrement les visiteurs. Le pays offre une grande variété d’aliments, de condiments, de plats, de desserts et d’accompagnements cuisinés de différentes manières. Durant votre passage en Iran, ne manquez pas, par exemple, de déguster le koufteh tabrizi, le faloudeh chirazi, ainsi que le kalleh-pâtcheh.

Le koufteh tabrizi, une spécialité sucrée salée à goûter absolument en Iran

Le koufteh tabrizi est un plat traditionnel de Tabriz (capitale de la province de l’Azerbaïdjan oriental). Il s’agit d’une grosse portion de viande de bœuf hachée que l’on écrase une seconde fois mélangée avec de l’oignon râpé, des épices (curcuma, poivre noir, cannelle, cardamome, clou de girofle, cumin, safran, etc.), de la sarriette moulue, du poireau, du riz à demi-cuit, des pois cassés jaunes cuits et des œufs.

Une fois que cette combinaison devient une sorte de pâte collante, on la présente sous forme d’une grosse boule et dans lequel est placé en son milieu, un œuf dur et d’autres éléments comme de l’oignon rissolé, des cerneaux de noix émincés, des fruits de Vinettier et des amandes émincées par exemple. Pour terminer, la boule préparée est cuite à feu modéré dans une sauce à base de concentré de tomate, d’oignon et d’épices.

Le faloudeh chirazi, l’un des desserts iraniens les plus anciens

Le faloudeh chirazi est un dessert que les Iraniens consomment lorsque les premiers rayons de soleil commencent à chauffer. Préparé à l’origine dans la région de Chiraz, aujourd’hui vous en trouverez en déambulant dans les rues durant votre séjour en Iran. C’est une sorte de coupe glacée constituée de vermicelles asiatiques gelés à la farine de riz qui sont ensuite noyés dans du sirop alimentaire à l’eau de rose et du jus acidulé de citron vert (ou du jus de cerise aigre).

Si vous voulez encore plus de couleurs et varier les saveurs, vous pouvez y ajouter par exemple de la confiture de griottes, des graines de chia, des pistaches ou encore différentes essences de plantes comme la fumeterre officinale ou le l’églantier. Il existe des variations similaires, comme les faloudeh Kermani, Bastani, Esfahani ou de Mashhad.

Le kalleh-pâtcheh, le mets le plus servi pendant le petit-déjeuner iranien

Le kalleh-pâtcheh est le mets qui symbolise le petit-déjeuner salé des Iraniens. Chaud et consistant, ce repas est en fait une sorte de soupe préparée à base de tête, de ventre et de pattes de mouton. On utilise du citron et de la cannelle pour l’épicer un peu. Dans le bouillon, vous pourrez tremper du pain. Il existe différents types de pains en Iran. À savoir, le pain chaud « sangak », la fine galette moelleuse « lavash », le pain souple et rond « taftoon », ou encore le pain ovale « barbari » qui est croustillant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur.

À l’origine, le kalleh-pâtcheh était réservé aux personnes des classes sociales aisées. Le plat était souvent proposé sur la carte des restaurants traditionnels et spécialisés appelés kalleh-pazi. Tous les jours, il était consommé très tôt le matin, avant le lever du soleil, pour bien commencer la journée dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To use reCAPTCHA you must get an API key from https://www.google.com/recaptcha/admin/create