Atlas : s’émerveiller à l’archéologie et la flore du Plateau Yagour

Azoul ! Voilà comment saluent les Amazighs, ethnie emblématique du Maroc perpétuant un mode de vie ancestral. Ce pays d’Afrique méditerranéenne, bordé par l’Atlantique sud, offre un vaste terrain de trek – une fois et un quart la France ! – avec un déserts mythiques : grand Sahara, entre vallées et montagnes rouges…

Découvrir le Haut Atlas

La montagne au Maroc, célèbre dès la plus haute Antiquité, et parmi ces chaînes : le Haut atlas, le Moyen et l’Anti Atlas. Long de 250 km, plus arrosé mais nettement moins élevé que le Haut Atlas, le Moyen Atlas est le domaine privilégié de la forêt et des lacs.

Immense ride longue de plus de 400 km avec son prolongement oriental du Jbel Saghro, l’Anti Atlas s’étend des plages blanches de l’Atlantique jusqu’au l’oasis de Tafilalet, c’est une montagne déjà saharienne, nue et sèche, au roches éruptives sombres, mais parsemée d’oasis verdoyantes. Les plus hauts sommets culminent à Imgout 2530m, et à l’Amalou n’Mansour 2712m.

Long de plus de 700km, comportant 10 sommets atteignant 4000m d’altitude et plus de 400 dépassants 3000 m, le Haut Atlas est une immense barrière qui délimite le Maroc atlantique et méditerranéen du Maroc saharien, c’est une montagne au paysages grandioses et variés, ou s’est développée une société pastorale originale qui a conservé ses traditions et coutumes, son art de l’architecture de pierre et de pisé et son sens chaleureux de l’hospitalité.

Nomades du Haut Atlas et gravures rupestres DU YAGOUR

C’est au cœur du Yagour que m’accueille Driss pour un trek riche en sensations. La visite du site archéologique et ses gravures rupestres berbère donne le ton à notre expédition : bienvenue sur un territoire millénaire à l’écosystème fragile ! Nous progressons d’abord à travers une vallée caillouteuse à la terre rouge, entre chêne vert et lentisque, ces arbres caractéristiques des régions chaudes et sèches d’Atlas. Après un bivouac au plus près de la nature à 2000m, nous pénétrons sur le territoire des semi- nomades . Les paysages verdoyants de l’Oued Ourika contrastent avec le plateau du Yagour jusqu’alors traversé : un paradis végétal très apprécié des moutons, chèvres et vaches, l’élevage reste l’un des symboles de la région. Une vision qui clôt en beauté une randonnée pédestre haut-en-couleurs. Si vous aussi appréciez le silence des grands espaces et rencontre des culture architecture et archéologie, optez pour un trek au Maroc ! Contactez vite Driss, votre Expert Local Trek Atlas, directement sur le site pour qu’il vous organise un séjour unique dans un pays qu’il connaît comme sa poche. www.guide-montagne-maroc.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To use reCAPTCHA you must get an API key from https://www.google.com/recaptcha/admin/create