Faire un tour sur un col de montagne

Une des plus formidables activités de l’homme est le sport. Ce dernier lui permet de garder la santé tout en dépassant ces limites. L’un des sports les plus durs et les plus simples est le cyclisme. Quel interlocuteur ne connait pas le mythique tour de France. Une partie du parcours consiste à grimper le col d’une montagne, comme le col du Tourmalet. Ce dernier est en fait un col de montagnes des Pyrénées centrales françaises.

En ce qui concerne le col du Tourmalet

Pour ce qui est du col du tourmalet, ce dernier se situe à quelques dizaines de kilomètres du Sud de Tarbes. D’ailleurs, le col du Tourmalet se trouve dans le département des Hautes-Pyrénées. Pour les interlocuteurs qui l’ignorent, il s’agit du plus haut col routier du côté des Pyrénées, car le col du Tourmalet culmine à plus de 2115 mètres d’altitude. Ce n’est pas le seul point important à connaitre au sujet de ce col. Le nom du col du Tourmalet signifie littéralement mauvais détour, ce nom et le fait qu’il s’agisse d’un col vraiment difficile d’ascension le rend célèbre. Le col permet entre autres de relier deux villages situés sur les Hautes-Pyrénées. L’information qui démarque le col du Tourmalet des autres est qu’il s’agit d’un des cols les plus franchis par les cyclistes du Tour de France depuis la première fois dans les années 1910. Comme le col est enneigé durant les périodes de l’hiver l’ouverture varie en fonction de la météo. Toutefois, les cyclistes chevronnés et amateurs peuvent s’y rendre durant la période de juin à mi-novembre. Bien entendu, l’ascension d’un col comme le col du Tourmalet se prépare à l’avance pour éviter les accidents et autres embuches dus à une mauvaise préparation. Pour cela, il suffit de consulter à l’avance toutes les informations concernant le col sur les sites web dédiés à ce sujet.

Une préparation pour grimper le col

Comme le col du tourmalet est une célèbre étape du Tour de France, beaucoup de cyclistes amateurs ou professionnels se lancent à son ascension. Toutefois, il s’agit d’un col dont l’ascension est difficile. Donc, une préparation minutieuse est requise. Après tout, gravir un col quel qu’il soit est difficile et demande une grande maitrise du moral et du physique au cycliste. Surtout que le cycliste se retrouve à faire face aux conditions de montagnes comme le vent, la température et l’altitude, ainsi que les pentes abruptes et les détours soudain. L’altitude reste une donnée importante puisqu’en montagne le manque d’oxygène peut entrainer des conséquences sur la santé d’un interlocuteur. En effet, en grimpant le col le cycliste met à rude épreuve son corps qui se prive parfois d’oxygène et cela peut entrainer des conséquences sur son rythme cardiaque et ses performances. Cette préparation commence par l’équipement du cycliste. La plupart des sites web concernant les équipements de cyclisme préconisent le plateau triple ou compact pour les vélos afin de mieux grimper les cols. Le cycliste doit également prendre soin de son équipement en le nettoyant et en graissant les pièces qui en ont besoin pour pouvoir accomplir sa performance. Parmi les équipements, il y a aussi la tenue du cycliste, il faut que cette dernière puisse s’adapter à son environnement. Quant à l’entrainement, cela dépend des performances personnelles du cycliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To use reCAPTCHA you must get an API key from https://www.google.com/recaptcha/admin/create