Hoi An – ville des lanternes

Hoi An est une ville de la province de Quang Nam d’aujourd’hui. Aux XVIe et XVIIe siècles, de nombreux Chinois et Japonais y s’installèrent. Par conséquent, le commerce est assez développé à Hoi An. De plus, sa position géographique favorable lui a rapidement permis de devenir un port de commerce prospère à partir du XVII siècle jusqu’au début du XIX siècle. Il y avait plusieurs villages artisanaux qui faisaient la trépidation du port de commerce de Hoi An comme les lanternes, la menuiserie, la poterie d’art, les légumes, la médecine…

Hoi An, berceau des lanternes vietnamiennes 

En particulier, Hoi An est considérée comme le berceau des lanternes vietnamiennes pures. Quiconque a déjà été à Hoi An ne peut oublier la beauté de la paix, la nostalgie ici. En marchant dans le vieux quartier, les personnes sont immergées dans un Hoi An des 18ème et 19ème siècles, avec des maisons couvertes de bois, des murs moussus et des vendeurs de rue. Tout au long des rues, les lanternes sont disposées dans les restaurants, les boutiques, les hôtels … Certes, Hoi An ne pourra pas être complètement belle sans lanternes. L’harmonie des couleurs comme le rouge vif, le blanc pur, l’orange chaud ou le  pourpre de rêveur… et l’authenticité de la ville, la quiétude du temps nous font “tomber amoureux au point d’oublier le chemin de retour”.

La contemplation des lanternes à Hoi An est vraiment intéressante. En effet, à chaque moment, elles ont toutes leur propre beauté. Regardez les lanternes le matin, on peut voir toute la délicatesse, la créativité et le talent des artisans. Et quand la nuit est venue, les lanternes sont brillantes et pleines couleurs magiques. Elles apportent à Hoi An la beauté nocturne poétique.

L’origine des lanternes au Vietnam

Les lanternes sont apparues vers la fin du 16ème siècle quand les premiers Chinois sont venus s’installer. Ils ont accroché la lampe pour répondre à la nostalgie. Selon la population locale, l’artisan Huynh Van Ba a été le premier à avoir étudié, créé et intégré les lanternes traditionnelles dans les caractéristiques culturelles du Vietnam. Le processus de fabrication d’une lanterne est un travail méticuleux qui nécessite la délicatesse des artisans. Les principaux matériaux utilisés sont le bambou et la soie – des images très familières dans la vie du peuple vietnamien.

Au début, la classe supérieure dans la société était la seule à pouvoir posséder de grandes lanternes écrites des personnages Han ou des tableaux suspendus dans la maison. Peu à peu, les lanternes étaient de plus en plus populaires pour la classe moyenne sous la forme de décoration de la maison, en conservant sa beauté, son luxe et son charme inhérent.

Les lanternes et leurs significations

Aujourd’hui, les lanternes ont des formes variées, des lanternes de forme sphérique ou en forme de  citrouille, aux lanternes tournantes. Chaque forme et chaque couleur de la lanterne a une signification différente. Par exemple, les rondes symbolisent l’harmonie, l’équilibre. Ceci est une lanterne caractéristique des lanternes de Hoi An. Selon le folklore, une lanterne suspendue dans la maison est un symbole qui apporte plus de chaleur, de paix et de bonne chance à la maison.

Si vous avez la chance de visiter Hoi An, vous ne devriez pas manquer le moment de contempler les lanternes brillantes. C’est une occasion de quitter la tentation de la vie quotidienne pour vivre lentement et complètement à chaque instant. Une fois vous arrivez au Vietnam, pour découvrir le pays ainsi que les gens, leur mode de vie, n’hésitez pas à vous renseigner sur une randonnée Vietnam!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To use reCAPTCHA you must get an API key from https://www.google.com/recaptcha/admin/create