Voyage au Tibet, pays du Bouddhisme

Le Tibet est une région de plateau située au nord de l’Himalaya en Asie. En 2012, environ 10 300 000 touristes ont visité le pays. Le Tibet est l’écrin traditionnel du bouddhisme tibétain. Les monastères tibétains ont pour rôle non seulement de transmettre les valeurs du bouddhisme mais, ont aussi une fonction d’éducation et de transmission du savoir. Ils étaient autrefois le seul moyen de promotion sociale.

Malheureusement, les monastères qui comptaient plusieurs milliers de moines vers 1950, n’en comptent plus désormais que quelques centaines.

La visite du Tibet promet un vrai dépaysement et un vrai contraste entre la richesse des bâtiments, des statues, les dorures, les pierres précieuses – et la pauvreté environnante.

Pour avoir plus d’informations concernant le bouddhisme, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter de Ma Boutique Zen. Il s’agit d’une communauté et d’une boutique bouddhiste en ligne pour comprendre le bouddhisme facilement.

Le temple du Jokhang

Au coeur du quartier tibétain de Lhassa, est situé le plus sacré des temples tibétains et le centre spirituel du Tibet.

Les bâtiments ont plus de 1 300 ans, malheureusement de nombreuses statues ont été détruites en 1980 durant la révolution culturelle.

Le monastère du Drepung (ou du « Tas de Riz)

Fondé en 1416, le monastère du Drepung, est le plus grand monastère du Tibet. Situé à 8km de l’ouest de Lhasa, c’est un temple de la tradition des Gelugpa (les bonnets jaunes), la secte majoritaire parmi les quatre sectes du bouddhisme tibétain.

Il abrita plus de 10 000 moines mais fut fermé comme tous les autres édifices religieux, pendant la Révolution Culturelle. C’est seulement après 1980 que les quelques cinq cents moines, sont revenus vivre à Drepung et en 1986, les parties détruites ont été restaurées.

Le monastère de Sera                                      

Une centaine de moines occupent actuellement le monastère de Sera qui est situé à la limite nord de Lhassa.

Ce monastère fut fondé en 1419 et tous les après midis, un étonnant rituel s’y déroule : Un débat philosophique entre moines. Un moine, au sein d’un groupe, pose une question philosophique et lance ainsi le débat. C’est une tradition très ancienne qui, habituellement, s’effectue à l’abri des regards des non-initiés

Le monastère de Ganden

Ce monastère est le plus grand monastère tibétain de la secte Gelugpa. Il a le privilège d’être situé à 45km environ à l’est de Lhassa, sur le flanc du Wangku Ri, une montagne sacrée qui domine la vallée de la Kyichu. La Kyichu est une rivière traversant Lhassa qui se jette dans le Brahmapoutre (le Yarlung, en tibétain).

Lui aussi fortement dévasté pendant la Révolution Culturelle, est aujourd’hui encore en cours de restauration ce qui explique pourquoi parmi les 2 000 moines qui y vivaient autrefois, seuls 300 y sont restés.

Le monastère de Rongbuk

Fondé en 1902, il est situé au pied de l’Everest, à 5 200 m d’altitude. Le monastère de Rongbuk est le monastère le plus haut du monde.

Aussi victime de la Révolution culturelle durant laquelle il a été complétement détruit, il a été laissé à l’abandon durant plusieurs années. Seuls quelques dizaines de moines y vivent encore aujourd’hui.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To use reCAPTCHA you must get an API key from https://www.google.com/recaptcha/admin/create