Se détendre à Arusha, une ville du nord-est de la Tanzanie

Située au nord-est de la Tanzanie, proche de la frontière kényane, Arusha est perchée à 1 387 m d’altitude, avec pour toile de fond le mont Méru, culminant à 4 565 m. Elle fut fondée aux alentours de 1900 par des colons allemands avant de passer sous contrôle britannique après la Première Guerre mondiale. Elle a obtenu son indépendance en 1961 grâce au traité signé à Arusha. C’est d’ailleurs la raison d’être du monument qui rappelle le discours prononcé par le président de la Tanzanie de l’époque, Julius Nyerere, le 5 février 1967.Pour les touristes, le principal intérêt d’Arusha est son voisinage avec le parc national du Serengeti, le cratère du Ngorongoro, le parc national de Tarangire, le Kilimandjaro et le mont Méru. Mais la ville d’Arusha dispose d’un parc bien à elle : le parc national d’Arusha qui se prête à des séjours détente.

Faire un tour au sein du parc national d’Arusha

Créé en 1960, le parc national d’Arusha, 137 km2, est qualifié en tant que plus petit parc national de la Tanzanie. Avant, la ville d’Arusha servait d’introduction vers les autres parcs du pays, mais si les vacanciers prennent la peine de s’attarder dans son parc durant leurs circuits Tanzanie, ils apprécieront le caractère unique de ses paysages. En effet, ce site comporte trois domaines différents : les forêts qui encerclent le cratère de Ngurdoto, les hautes crêtes du mont qui se profilent en arrière-plan et les bassins aux eaux de couleur vive du lac Momella. De plus, ce petit bout d’Éden permettra aux touristes de vivre des expériences de safari inédites, comme un safari en canoë. C’est une autre manière de côtoyer les buffles, les crocodiles et les hippopotames qui viennent se désaltérer au bord du lac Momella. Les routards profiteront de cette balade pour goûter au plaisir de ramer sur des eaux tranquilles. Au fil de l’eau, des panoramas époustouflants se dévoilent à leurs yeux.À part cela, une balade rafraichissante dans le parc est une occasion pour les globe-trotters de contempler une faune très riche, composée d’une large variété d’oiseaux aquatiques et de différentes espèces d’animaux, y compris des antilopes, des zèbres et des girafes. La chance d’apercevoir des lions et des éléphants est rare, mais celle de croiser des hyènes tachetées et des léopards est fort possible, de même que des singes colobes acrobates.

Quelques informations complémentaires concernant Arusha

Le parc national d’Arusha se visite toute l’année, quoique le temps soit pluvieux en novembre, avril et mai. Les voyageurs qui souhaitent voir le mont Kilimandjaro ou la montagne Méru privilégieront la période qui s’étale de décembre à mars. En effet, en temps clair, ces sommets se dessinent à l’horizon et offrent des vues plus dégagées. Par ailleurs, la proximité de la ville d’Arusha au parc national d’Arusha est un avantage pour les routards qui pourront le rejoindre en une heure de route. Pour cela, ils choisiront les modes de transport qui leur conviennent. Pour circuler en ville, ils prendront des minibus ou des taxis privés. Pour aller dans les environs, la location de voiture, avec ou sans chauffeur, est une option plausible.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To use reCAPTCHA you must get an API key from https://www.google.com/recaptcha/admin/create