Emile Ouosso présente les grandes villes du Congo

En République Démocratique du Congo (RDC), le statut de « ville » donné à certaines agglomérations est légal. En effet, il existe un décret qui permet aux agglomérations conformes aux critères de porter légalement le statut de ville. Le blogueur congolais Emile Ouosso dénombre au moins 310 villes, mais quelles sont les grandes villes du Congo ?

Kinshasa : la ville capitale du Congo

Deux principaux critères définissent les villes en RDC. En effet, toute agglomération dont le nombre d’habitants est au moins de 100 000 et qui dispose d’équipements collectifs ainsi que des infrastructures socio-économiques, peut avoir le statut de « ville ».

Longtemps appelée Léopoldville, la capitale et plus grande ville de la RDC s’étend sur 9 965 km². Elle est l’une des 26 provinces du pays. D’après des estimations de 2018, Kinshasa abrite plus de 13,2 millions d’âmes. Son centre urbain constitue la plus grande agglomération francophone au monde depuis 2010. « La ville est située sur la rive sud du fleuve Congo face à Brazzaville, la capitale de la République du Congo » souligne le blogueur congolais Emile Ouosso.

Plus de 90 % de sa superficie est rurale ou occupée par des forêts. À l’ouest, on trouve les zones les plus urbanisées. Zone économique, politique et culturelle importante du pays, Kinshasa est une mosaïque de sites industrielset commerciaux somptueux, d’universités et de bien d’autres infrastructures importantes. Ses habitants, les Kinois, sont très hospitaliers. On y parle plusieurs langues dont la plus célèbre est le lingala qui fait sérieusement la concurrence au français, la langue officielle du pays.

Lubumbashi

En termes de nombre d’habitants, Lubumbashi est tantôt la deuxième ville tantôt la troisième de la RDC. En effet, elle dispute cette place avec Mbuji-Mayi. La population de Lubumbashi est estimée à 1 786 397 habitants. Elle est depuis 2015, le chef-lieu de la province de Haut-Katanga. Surnommée capitale du cuivre, Lubumbashi abrite de nombreuses sociétés congolaises et étrangères dont la Société nationale des chemins de fer du Congo.

Mbuji-Mayi

Mbuji-Mayi dispute avec Lubumbashi, la deuxième place des plus grandes villes du Congo grâce à ses 1 680 991 habitants. Chef-lieu de la province du Kasaï oriental, la ville dont le nom s’écrit souvent en un seul mot (Mbujimayi) est située sur la rivière Mbuji-Mayi dont elle porte le nom. La MIBA, Société Minière de Bakwanga, il y a pendant longtemps extrait des diamants.

Kananga

Anciennement Luluabourg, Kananga est une ville du centre de la République Démocratique du Congo. Capitale de la province du Kasaï-Central et siège de l’archidiocèse de Kananga, la ville abrite selon certaines estimations près de 2 000 000 d’habitants. Par ailleurs, le Kananga est réputé pour ses gisements de diamants. La région cultive essentiellement du blé, mais aussi du coton et du café. Son sous-sol est dense en minerais très précieux. De plus, son aéroport est desservi par des vols intérieurs.

Emile Ouosso parle de Kisangani : Chef-lieu de Tshopo

Chef-lieu de la province de Tshopo, Kisangani est distant de la capitale Kinshasa de 1 724 km par voie fluviale. Aussi, elle constitue le point de départ ainsi que le terminus du trafic fluvial de l’ouest à l’est, Pour Emile Ouosso, cela lui confère une place stratégique dans l’économie du pays. Elle compte selon certaines estimations, 935 977 habitants, dont la plupart, travaillent dans les mines.

Partez au Congo et découvrez les grandes villes de cette partie du continent Africain.